21/10/2010

Une série télé trop courte et des personnages sexistes : la lecture de CLEER / Une fantaisie corporate, par Fifokaswiti.
Est-ce pour autant un livre incontournable ? Non. La simplicité relative du propos sur la moralité des multinationales (hors de l'intrigue sous-jacente sur ce que sont et veulent Cleer et ses avatars Ripley et Göding), le caractère de stéréotype des personnages, la précipitation de la conclusion font que l'on reste un peu sur sa faim.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire