29/10/2010

La plus belle chronique dont on puisse rêver, par Serge Lehman, dans le monde des livres.
Il y a deux décennies, Jean Nouvel projetait de construire à la Défense une "Tour sans fin" dont il résumait ainsi l'ambition : "Il faut qu'elle disparaisse dans le ciel." En situant l'action deCleer, son quatrième roman, dans cet immeuble jamais construit, L. L. Kloetzer ne se contente pas de saluer un rêve de bâtisseur inassouvi ; il en souligne aussi l'étrangeté utopique dans un monde où le désir de transparence est devenu suspect.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire