27/05/2013

Les chroniques de l'imaginaire

http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/SF/CLEER-une-fantaisie-corporate

Mais malgré l’esprit de groupe prôné par Cleer, le groupe n’est pas à l’abri des rivalités internes, des luttes de pouvoir, des attaques externes. CI est l’ultime recours, et ses membres sont le top du top : leur existence doit être entièrement consacrée au Groupe, adieu la vie privée et le repos nocturne. Après tout, « l’excellence ne s’atteint pas en dormant ». Le livre suit deux personnages que l’on découvre plus en profondeur, Vinh et Charlotte. Vinh, malgré ses qualités professionnelles, est surtout un arriviste froid et sans état d’âme : un « sombre connard », comme le pense sa collègue. C’est donc tout naturellement que je me suis plus attachée à Charlotte, personnage tourmenté que l’on voit sombrer peu à peu. Il faut dire que le Groupe encourage l’émergence de ses talents, cherchant à la transformer en une devineresse infaillible, sans s’inquiéter de la dangerosité du processus pour son état de santé physique et surtout mental. Au final, aucun des protagonistes n’est tout à fait sympathique, malgré l’intérêt que l’on prend à suivre leur évolution.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire