12/01/2018

La chronique de Nomic

http://lespagesdenomic.blogspot.ch/2017/10/cleer-une-fantasie-corporate-laurent.html

C'est flou, et parfois frustrant. Par contre, le récit réussit à créer un atmosphère exotique, une atmosphère de couloirs blancs traversés par des génies psychopathes, de nuits de travail agrémentées de verres de vodka et de quelques heures de sommeil, de compétition inhumaine poussée jusqu'au combat à mort, littéralement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire